Vous souhaitez vendre votre maison ?

Nous recherchons actuellement pour nos clients...

L’assurance emprunteur pour votre crédit immobilier : tout savoir !

Assurance emprunteur

Recherches, visites, joies, déceptions, la route menant à un achat immobilier est longue et semée d’embûches. Les démarches telles que la demande de prêt immobilier à votre banque et le choix de l’assurance emprunteur peuvent faire frémir.

L’assurance emprunteur a un coût qu’il ne faut pas négliger. Saviez-vous que celle-ci peut représenter jusqu’à un tiers du montant total de votre crédit immobilier ? Il est donc crucial de la choisir avec soin !

Assurance, garantie, coût total, nous vous donnons les clefs pour choisir sereinement votre assurance emprunteur.

Assurance emprunteur : définition

Lors d’un achat immobilier votre organisme bancaire a besoin de garanties de votre part. L’assurance emprunteur est souscrite pour cela.

Dans certains cas, votre assureur vous rembourse les échéances de votre prêt immobilier :

  • en cas de perte d’emploi ;
  • d’invalidité
  • de décès.

L’assurance emprunteur permet de bénéficier d’un crédit immobilier en toute sécurité. Vous protégez ainsi autant votre famille que vous ou votre organisme bancaire.

Assurance emprunteur : laquelle choisir ?

Depuis la loi Hamon de 2014 et la loi Bourquin de 2018, vous pouvez choisir librement votre assurance de prêt immobilier. Cela se nomme la délégation d’assurance. Après avoir signé votre assurance emprunteur, vous avez le droit d’en changer dans un délai de 12 mois.

Vous pourrez ainsi choisir entre :

  • une assurance “de groupe” ;
  • une assurance “individuelle”.

L’assurance de groupe en guise d’assurance emprunteur

Vous avez trouvé la maison de vos rêves dans laquelle vous souhaitez investir. Vous avez fait estimer ce bien, il est temps de négocier votre crédit immobilier auprès de votre banque. Votre conseiller vous proposera son assurance de prêt. Celle-ci est souvent moins avantageuse que si vous la souscrivez vous-même et possède comme inconvénient majeur le fait d’être très généraliste.

En effet, tous les profils ne seront pas adaptés à cette assurance de groupe. Ses garanties ne sont pas personnalisables et le taux n’est pas très avantageux.

L’assurance emprunteur individuelle

Dans le cas d’une souscription d’assurance individuelle, l’emprunteur bénéficie d’une offre personnalisée. De plus, le tarif de l’assurance est calculé selon les profils. Celle-ci permet d’être assurée que sur ce qu’il vous reste à rembourser.

Les garanties de l’assurance emprunteur

Garanties assurance

Selon votre profil, des garanties différentes pourront vous être proposées. Votre assureur prend en compte votre âge, votre profession, votre état de santé ainsi que vos loisirs pour identifier votre potentiel risque au non-remboursement de votre crédit immobilier.

Un contrat d’assurance de prêt comporte différentes garanties.

Nous trouvons notamment :

  • la garantie décès : remboursement du capital restant dû en fonction de la part que vous avez assuré lors de la signature du contrat ;
  • la garantie Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) : protection en cas d’événement ne vous permettant plus d’exercer une activité rémunératrice ;
  • la garantie Invalidité permanente totale (IPT) : taux d’invalidité supérieur ou égal à 66 %. Ce taux est défini lors de la signature du contrat ;
  • la garantie Invalidité permanente partielle (IPP) : pourcentage d’invalidité supérieure à 33 % et inférieure à 66 %. L’emprunteur ne peut plus exercer son activité professionnelle originelle, néanmoins, un poste adapté est possible ;
  • la garantie Incapacité temporaire totale de travail (ITT) couvre l’emprunteur en cas d’accident ou de maladie ne lui permettant pas d’exercer sa profession temporairement ;
  • la garantie Perte d’emploi (PE) est accordée sous certaines conditions, cette garantie est facultative.

Les exclusions de garanties de l’assurance emprunteur

Des exclusions de garanties peuvent être appliquées lors de votre demande de prêt immobilier et de souscription à votre assurance emprunteur.

Métier à risque, tabagisme, sport extrême, maladie grave, certains éléments pourront être considérés comme trop risqués pour votre organisme bancaire. De ce fait, ils appliqueront un coût supplémentaire à votre assurance emprunteur.

À savoir : si vous souffrez d’une pathologie lourde, la convention AERAS vous permet quand même d’être propriétaire. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Assurance emprunteur : quotité à garantir

Quotite a garantir

La quotité est la partie du capital qui sera assuré en cas de survenance d’un sinistre. La quotité est exprimée en pourcentage.

Selon certains cas, la quotité sera modulée :

  • si vous empruntez seul : la quotité sera de 100 % ;
  • si vous empruntez à deux : la quotité pourra prendre différentes formes 100 et 100, 50 et 50, 30 et 70.

En cas de grosse différence de salaire entre les deux co-emprunteurs, il est généralement conseillé que la quotité soit plus importante pour la personne aux plus gros revenus.

Assurance de prêt : quel coût ?

Le coût d’une assurance de prêt ne peut être donné qu’à titre significatif. En effet, celle-ci évolue en fonction de nombreux critères tels que votre état de santé, votre âge, votre métier ainsi que vos niveaux de garanties choisis.

L’assurance de prêt peut être calculée de deux façons :

  • sur le capital restant dû. Le montant de votre mensualité varie tous les mois selon votre cotisation ;
  • sur le capital initial. Le montant de votre mensualité est identique du début à la fin de votre prêt immobilier.

Comment se présente une assurance de prêt immobilier ? Celle-ci se présente sous la forme de mensualités ajoutées à votre crédit immobilier.

Dans certains cas, la protection de cette assurance représente jusqu’à 25 % du coût total de votre crédit. Il est donc nécessaire de ne pas prendre de décision à la légère et pourquoi pas de réaliser des comparatifs d’offres pouvant s’appliquer à votre profil.

Changement d’assurance de prêt

Change

Depuis la loi Hamon de 2014, il est devenu possible de modifier son assurance de prêt quand vous le désirez lors de la première année.

Dans ce cas, un délai de prévenance doit être appliqué. Vous devez prendre contact avec votre banque au plus tard 15 jours avant la date d’anniversaire de la signature de votre contrat initial.
Par la suite, vous aurez toujours le choix de modifier votre assurance de prêt. Un préavis de 2 mois sera cependant appliqué. Néanmoins, le nouveau contrat d’assurance devra respecter quelques éléments. Pour être validé, il devra détenir le même niveau de garanties que le contrat initialement signé.

En règle générale, par souci de simplicité, les emprunteurs ont recours à l’assurance emprunteur que leur propose leur banque. En effet, souscrire une assurance en plus de son prêt immobilier peut être source de stress.

Cependant, sachez qu’une assurance bien ciblée selon votre profil peut vous faire réaliser des économies considérables.